Sexualité

Alors que la fin des règles mensuelles peut être bien accueillie, la périménopause et la ménopause entraînent d’autres changements moins désirés, soit des fluctuations hormonales et émotives, ainsi que des changements physiques associés à la réduction des niveaux d’œstrogènes. Certaines femmes peuvent se sentir sexuellement libérées, exemptes de toute préoccupation entourant le risque d’une grossesse. D’autres peuvent éprouver un sentiment de perte associé aux changements concernant leur sexualité ou elles pourraient ressentir un manque de confiance. Environ la moitié des femmes post-ménopausées déclarent connaître une sécheresse vaginale et une sensibilité ou de la douleur pendant les relations sexuelles.

Une variété de solutions, dont l’œstrogénothérapie, des antibiotiques et l’application de crèmes, sont à votre disposition pour vous aider à surmonter ces problèmes de façon à ce que vous puissiez continuer de jouir d’une vie sexuelle active. Les crèmes et les comprimés à base d’œstrogènes peuvent être efficaces; comme ils sont appliqués sur la surface de la peau ou insérés à l’intérieur du vagin, ils ne se retrouvent pas dans la circulation sanguine. Ils ne posent donc pas les mêmes risques que l’hormonothérapie prise par voie orale. Les hydratants vaginaux peuvent accroître l’humidité vaginale et la quantité des sécrétions vaginales. Les lubrifiants vaginaux peuvent aider à atténuer l’irritation immédiate pendant les relations sexuelles, mais il n’a pas été établi qu’ils pouvaient exercer quelque effet thérapeutique à long terme que ce soit. Les interventions chirurgicales peuvent être une option pour les cas plus graves. L’hormonothérapie peut également être recommandée pour les femmes qui ont déjà eu une hystérectomie (souvent appelée « ménopause chirurgicale »). La participation à des relations sexuelles peut aider à assurer le bon fonctionnement et la santé des organes sexuels.

Votre fonction sexuelle et votre confiance peuvent mettre du temps à revenir à la normale après que votre organisme soit passé par ces changements associés à la ménopause. La communication ouverte avec votre partenaire et du soutien en counselling de la part de votre fournisseur de soins de santé sont des stratégies importantes pour surmonter ces problèmes.

La prise en charge des préoccupations d’ordre sexuel peut constituer un défi. La sexualité est une fonction biopsychosociale (biologique, psychologique et sociale) et sa compréhension nécessite plus qu’une simple expertise médicale. Les médecins ne sont pas toujours bien formés en matière d’évaluation du dysfonctionnement sexuel et bon nombre des études historiques utilisées à titre de références sont fondées sur des perceptions masculines de la sexualité. Le maintien de sentiments positifs au sujet de votre partenaire sexuel et la protection de votre bien-être mental peuvent vous conférer une certaine protection contre le dysfonctionnement sexuel; bien que les taux d’œstrogènes puissent indirectement affecter la libido, l’influence qu’exercent de tels facteurs psychosociaux s’avère supérieure.

Apprenez-en davantage sur une saine sexualité féminine à Sex and a Healthier You (en anglais seulement).

Visitez les ressources en ligne sur la sexualité au mitan de la vie de la NAMS (en anglais seulement).

Découvrez-en davantage