Suis-je en ménopause?

La ménopause peut entraîner une gamme de changements physiques et émotifs perturbateurs. Bien que les symptômes et leur gravité tendent à varier d’une personne à l’autre, bon nombre se manifestent couramment.

Périménopause : votre système d’avertissement précoce

Pendant la périménopause, les règles deviennent moins prévisibles, se manifestant plus souvent qu’une fois par mois ou irrégulièrement, et de façon plus abondante ou légère. D’autres symptômes vasomoteurs apparaissent souvent pendant la périménopause. Ces symptômes signalent la préparation de l’organisme pour la ménopause et disparaissent habituellement au fil du temps. Un certain nombre de facteurs peuvent accroître la fréquence des symptômes vasomoteurs, y compris le fait de présenter un surplus de poids.

Les symptômes primaires, comme les bouffées de chaleur, sont directement attribuables aux fluctuations hormonales de l’organisme. Leur durée peut s’étendre de six mois à deux ans ou, dans de rares cas, jusqu’à 10 ans. Les symptômes secondaires se produisent par suite d’autres changements physiques associés au vieillissement.

Symptômes primaires

  • bouffées de chaleur
  • sueurs nocturnes
  • palpitations
  • troubles du sommeil
  • étourdissements
  • accès d’anxiété
  • nausée

Symptômes secondaires

  • troubles de la concentration
  • fatigue
  • irritabilité
  • amnésie (perte de la mémoire)
  • sautes d’humeur

Symptômes

Troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont l’un des signes distinctifs de la ménopause. Deux types principaux de troubles du sommeil se manifestent souvent pendant la ménopause: l’apnée du sommeil et l’insomnie. Il est alors possible que les femmes se réveillent à répétition en raison de bouffées de chaleur et qu’elles aient de la difficulté à se rendormir. Souvent, les femmes se tournent vers des traitements comportementaux tels que la relaxation, les rituels du coucher, la rétroaction biologique et la thérapie cognitive pour contrer leurs troubles du sommeil. Certaines substances en vente libre telles que la valériane, les phytoestrogènes et le millepertuis constituent également des options de traitement. Dans bien des cas, la progestérone s’est avérée efficace pour la prise en charge de l’apnée obstructive du sommeil bénigne.

Sautes d’humeur et perte de mémoire

La perte de mémoire peut constituer un défi pendant la ménopause: au fur et à mesure du vieillissement, les femmes peuvent avoir de la difficulté à acquérir et à encoder de nouveaux renseignements. Les sautes d’humeur constituent un autre défi. Parmi les symptômes liés à l’humeur les plus prévalents pendant la périménopause, on trouve l’irritabilité, la tendance à pleurer constamment, l’anxiété, la dépression et le manque de motivation et d’énergie. Ces symptômes peuvent souvent être liés à des troubles du sommeil. Quelques antidépresseurs peuvent offrir un certain soulagement; parfois, ils contribuent également à la prise en charge des bouffées de chaleur.

Gain pondéral

Les femmes connaissent un gain de poids de quatre à neuf livres, en moyenne, pendant la ménopause. La recherche indique que l’hormonothérapie, qu’elle soit prise à court terme ou à long terme, n’influence en rien le poids corporel. Les femmes peuvent maintenir leur poids en réduisant leur apport en matières grasses, en abaissant leur apport calorique quotidien et en ajoutant la pratique régulière d’exercices.

Douleur articulaire et modifications cutanées

La douleur articulaire est une plainte couramment formulée par les femmes pendant la transition ménopausique. L’hormonothérapie peut fournir un certain soulagement, mais l’activité physique demeure la meilleure option thérapeutique à la disposition des femmes. Les femmes peuvent également connaître des modifications cutanées, souvent en réaction à une exposition au soleil, au tabagisme ou à des modifications hormonales. L’hormonothérapie peut contribuer à limiter la perte de collagène au niveau de la peau et à maintenir l’épaisseur de la peau.

Santé oculaire et orale

Dans le cadre du processus naturel du vieillissement et en raison de fluctuations hormonales, les femmes connaissent des modifications de la fonction oculaire. À ce jour, les données demeurent floues quant aux effets de l’hormonothérapie sur les troubles oculaires. L’HT présente, toutefois, une efficacité éprouvée en matière de prévention de la douleur dentaire et d’atténuation de la mobilité dentaire et des poches parodontales. Cela étant dit, l’HT n’est pas recommandée lorsque la prise en charge de difficultés de santé orale en constitue le seul objet.

Ménopause : signes et symptômes

L’absence de vos règles pendant 12 mois consécutifs signifie que vous avez atteint la ménopause. Certains symptômes urogénitaux peuvent se manifester progressivement au cours des années ou des décennies suivant la manifestation de la ménopause :

  • sécheresse vaginale
  • perte vaginale
  • saignements vaginaux
  • infections urinaires récurrentes
  • perte du contrôle de la vessie (incontinence urinaire par impériosité et à l’effort)
  • une diminution ou une perte de la libido

Des études laissent entendre que seulement près du tiers des femmes connaissant un inconfort vaginal allant de modéré à grave cherchent à obtenir un traitement.

Vous croyez approcher la ménopause ou l’avoir atteint? Répondez à notre questionnaire pour en faire un diagnostic.

Prenez-vous en main

Les femmes d’aujourd’hui disposent d’options pour prévenir ou minimiser les symptômes de la ménopause de façon à ce qu’ils ne nuisent pas à leur mode de vie actif.

 

SOGC

« Pourquoi devrait-on souffrir pendant la ménopause? Nous devrions pouvoir apprécier cette étape de la vie. »